Search

Rapport Centi-Millionnaire 2023 : l’émergence d’une nouvelle classe de super riches

LONDRES, 10 oct. 2023 (GLOBE NEWSWIRE) — On compte aujourd’hui 28 420 centi-millionnaires dans le monde, soit plus du double qu’il y a 20 ans et 12 % de plus que l’année dernière à la même période. C’est ce que révèle le rapport Centi-Millionnaire 2023 publié ce jour par le cabinet de conseil en migration d’investissement Henley & Partners, en reprenant des données exclusives de la multinationale spécialisée dans l’étude de la richesse New World Wealth. Une élite mondiale de titans modernes en plein essor, et très influente parmi les super riches, détient des actifs de placement équivalents à 100 millions USD, voire au-delà.

À l’issue du premier rapport l’an dernier, l’analyse géographique montrait que la plupart des centi-millionnaires se concentrent d’abord aux États-Unis (38 %), suivis des grands marchés émergents que sont la Chine et l’Inde. Un tiers de la communauté mondiale de centi-millionnaires vit dans 50 villes clés du monde. En hébergeant 775 d’entre eux, New York en est la souveraine.

Dr Juerg Steffen, PDG de Henley & Partners observe que la tranche de ceux qui pèsent 100 millions USD ou plus traduit le mieux ce qu’on qualifie aujourd’hui de « super riche ». « Il n’y a si longtemps, à la fin des années 1990, les banques mesuraient la super richesse à l’aune d’un patrimoine de 30 millions USD, mais depuis, les fortunes sont allées crescendo pour fixer la nouvelle barre à 100 millions USD ».

Le top des villes aux yeux des centi-millionnaires

À la première place du podium, New York est talonnée par San Francisco et ses 692 centi-millionnaires à l’année, alors que Los Angeles se glisse à la troisième place avec son quota de 504. La poignée de super riches a grossi de près de 5 % au cours de l’année dernière dans la Grosse Pomme, contre 11 % pour la Baie. Chicago se hisse également à la 9e place du Top 10 avec ses 286 centi-millionnaires, mais essuie un déclin de quasi 16 % depuis l’année dernière.

Dans l’ensemble, douze cités américaines rejoignent le Top 50 en accueillant 3 311 centi-millionnaires, soit 11,7 % de la population mondiale des super riches telle qu’établie en juin 2023.

En revanche, une seule ville du Royaume-Uni s’y classe à la 4e place, Londres qui en abrite 388, soit une part de 1,4 % à l’échelle mondiale. Auparavant championne du monde de l’affluence et de l’influence, la City a perdu du terrain. Il y a juste un an, 406 centi-millionnaires vivaient à Londres — et reculent de 4,4 % en à peine douze mois.

L’Asie est fortement représentée et flirte avec le haut du classement, avec quatre villes et régions distinguées au Top 10 des foyers préférés des centi-millionnaires. En Chine continentale, deux villes rejoignent le Top 10 : Pékin à la 5e position avec 365, et Shanghai à la 6e avec 332. Dans leur sillage, Singapour grimpe à la 7e place avec 330 alors que Hong Kong (région administrative spéciale de la République populaire de Chine), à la 8e place, en accueille 305. Paris et la région Île-de-France arrivent en 10 e position, se partageant 280 super riches.

Prévisions de croissance dans les régions du Sud

La capitale chinoise de l’e-commerce figure au Top 50. Hangzhou est promise à la plus forte hausse en termes de population centi-millionnaire les dix prochaines années, avec des prévisions de croissance estimées à +95 %, suivie de près par la technopole Shenzhen et ses +88 %.

Riyad, en passe de devenir le premier centre d’affaires mondial d’Arabie Saoudite et Delhi, le plus important centre commercial de l’Inde vont à égalité connaître la 3e plus forte croissance (+85 %) d’ici 2033, alors qu’il est attendu une croissance de 80 % de la communauté centi-millionnaire dans la capitale financière qu’est Mumbai. Aux États-Unis, les prévisions de croissance sont également très fortes pour Austin l’industrielle : +84 % d’ici 2033.

Avec son économie florissante et diversifiée, Dubaï suit Mumbai de près, avec des prévisions de croissance de la population centi-millionnaire autour de 78 % sur les dix prochaines années. Viennent ensuite Canton (+76 %) et son économie rassemblée autour du commerce et du transport, et enfin Monaco (+72 %), qui reste la ville la plus chère du monde.

En Australie, il faut également s’attendre à observer de fortes hausses — +67 % pour Melbourne contre +60 % pour Sydney et + 57% pour Perth. À l’opposé, les prévisions de croissance de la population centi-millionnaire sont en berne pour Los Angeles (+17 %), Londres (+12 %), Chicago (+6 %), et Moscou (à peine 5 %).

Consulter le communiqué de presse complet et le rapport

Contact média

Sarah Nicklin

Responsable Groupe des RP

sarah.nicklin@henleyglobal.com

Numéro de téléphone portable : +27 72 464 8965

GlobeNewswire Distribution ID 1000843258

RECENT POST
Advertisment