Search

Une nouvelle étude mondiale révèle que les personnes qui souffrent se sentent plus socialement exclues que jamais

Une nouvelle étude mondiale révèle que les personnes qui souffrent se sentent plus socialement exclues que jamais

  • La toute dernière édition de Haleon Pain Index indique que la moitié (49 %) des individus qui souffrent se sentent stigmatisés[1][2]
  • 42 % des répondants se sentent régulièrement seuls à cause de leur douleur, et un tiers ressent un grave sentiment de solitude (sur la base de l’échelle du sentiment de solitude de l’UCLA)[3]
  • 32 % des personnes qui souffrent craignent d’être jugées
  • Les femmes, les personnes de couleur et les membres de la communauté LGBQ+ sont les plus touchés
  • Les individus de la génération Z sont plus susceptibles de ne pas se sentir entendus que les baby-boomers

LONDRES, 29 sept. 2023 (GLOBE NEWSWIRE) — Une nouvelle étude auprès de 18 097 personnes à travers 18 pays a démontré que la société était devenue moins tolérante vis-à-vis des gens qui souffrent, malgré la COVID-19 qui a eu pour effet de sensibiliser l’opinion publique sur la santé à l’échelle mondiale.

La cinquième édition de Haleon Pain Index (HPI)[1], une étude menée par Haleon, société axée sur la santé des consommateurs, suggère que les attitudes à l’égard de la douleur dans la société post-pandémique sont aujourd’hui plus critiques et moins tolérantes, la moitié (49 %) des individus qui souffrent se sentant stigmatisés et un tiers (32 %) craignant d’être jugés en raison de leur douleur.

Cette étude mondiale explore le véritable impact de la douleur sur la vie des gens depuis près d’une décennie. L’étude de cette année a démontré que, depuis la première édition en 2014, l’impact social et émotionnel de la douleur a augmenté de près de 25 %, la stigmatisation et l’isolement social dus à la douleur quotidienne étant en hausse à l’échelle mondiale. 42 % des personnes interrogées ont déclaré se sentir régulièrement seules lorsqu’elles souffrent. Les sentiments de grave solitude ont bondi à l’échelle mondiale, 38 % des individus en Chine continentale, 33 % en Australie et 32 % au Royaume-Uni ayant indiqué en éprouver. Cela coïncide avec les avertissements concernant les impacts de la solitude et de l’isolement social sur la santé publique émis par l’Organisation mondiale de la santé[4] et avec l’épidémie de sentiments de solitude[5] mise en lumière au printemps 2023.

La Dre Linda Papadopoulos, auteure et psychologue, a commenté : « Les douleurs du quotidien constituent un trouble de santé qui peut facilement se retrouver ignoré ou banalisé. De nombreuses personnes ne réalisent pas que ses effets peuvent être bien pires que les symptômes eux-mêmes. L’impact du manque d’empathie et de la stigmatisation sur les sentiments de solitude et la santé mentale ne fait que s’aggraver. En tant que société, nous devons améliorer notre empathie et notre compréhension dans un monde qui continue de s’endurcir face à ces problèmes. »

HPI a révélé que les personnes qui subissent déjà des préjugés, de la discrimination et l’exclusion de la société sont les plus touchées par ces visions de plus en plus dures de la douleur.

  • 58 % des femmes ont déclaré que leur douleur avait été traitée différemment, ou avait fait l’objet de doutes ou de discriminations, contre 49 % des hommes. Ces sentiments sont les plus forts parmi les femmes en Inde (74 %), en Arabie saoudite (74 %), au Brésil (74 %) et en Chine continentale (61 %).
  • 59 % des personnes de couleur ont déclaré que leur douleur avait été traitée différemment, ou avait fait l’objet de doutes ou de discriminations, contre 48 % des individus blancs. Ces sentiments sont les plus forts au Brésil (71 %), en Pologne (64 %) et aux États-Unis (64%), tandis que cela reste vrai pour 60 % des répondants basés au Royaume-Uni.
  • 44 % des membres de la communauté LGBQ+ craignaient que les autres se fassent des idées sur eux et leur douleur, contre 32 % des hétérosexuels. Ces sentiments sont les plus forts en Inde (61 %), aux États-Unis (54 %), au Canada (49 %) et en Australie (48 %).

L’étude a aussi révélé un grand fossé générationnel en ce qui concerne la façon dont les gens expérimentent la douleur, suggérant que les patients plus jeunes ont le plus du mal à faire connaître leur douleur et à accéder à un traitement :

  • 70 % des membres de la génération Z ont déclaré que leur douleur avait été traitée différemment, ou avait fait l’objet de doutes ou de discriminations, par rapport à 40 % des baby-boomers. Ces sentiments sont les plus forts en Inde (80 %), aux États-Unis (79 %) et pour 74 % des répondants au Royaume-Uni.
  • 45 % des membres de la génération Z ont déclaré qu’il était trop tabou de parler de leur douleur, contre 35 % des baby-boomers.

Alors que l’ancienne génération trouve qu’il est plus facile d’exprimer sa douleur et d’accéder à un traitement, ses membres sont les plus marginalisés pour ce qui est d’accéder à des informations de santé en ligne. 45 % des 75–84 ans ont déclaré qu’ils avaient du mal à accéder à ce genre d’informations en ligne car ils n’avaient pas assez confiance pour naviguer sur Internet, par rapport à 33 % globalement.

Les répondants ont convenu du besoin d’une vision plus personnalisée et compatissante de la douleur. Plus de deux tiers (68 %) des répondants ont déclaré que davantage d’empathie vis-à-vis des préjugés et de l’exclusion ferait pour eux une grande différence en ce qui concerne leur expérience de la douleur. Dans le même temps, 69 % des répondants ont déclaré qu’ils aimeraient que les médecins soient mieux formés sur la douleur personnelle que peuvent ressentir différents patients. 62 % souhaiteraient la même chose pour les pharmaciens.

Lisa Jennings, responsable de la catégorie des médicaments sans ordonnance à l’échelle mondiale chez Haleon, a déclaré : « Bien que la douleur soit une expérience humaine universelle, qui donne lieu à des sentiments de solitude et de stigmatisation pour beaucoup d’individus, son impact varie considérablement entre les groupes sociaux, les plus marginalisés étant les plus touchés. Nous avons pour ambition de briser les barrières d’une meilleure santé pour tous au quotidien, indépendamment de l’âge, de la race, de l’origine ethnique, du genre, de l’orientation sexuelle, du handicap et d’autres facteurs. HPI montre que nous pouvons amoindrir l’impact social et émotionnel de la douleur en changeant les perceptions et les conversations sur la gestion de la douleur. C’est pourquoi nous agissons à travers plusieurs programmes tels que notre initiative #ListenToPain qui est en train d’être déployée auprès des professionnels de santé du monde entier. »

Le programme #ListenToPain de Haleon aide les professionnels de santé à améliorer la communication avec leurs patients et à profiter d’une discussion ciblée sur la douleur, personnalisée en fonction de l’individu. #ListentoPain inclut cinq profils décrivant des gens aux attitudes et comportements différents concernant la gestion de la douleur, qui aident les professionnels de santé à personnaliser leur approche vis-à-vis de leurs patients. Dans le cadre de soins continus, une véritable compréhension de la façon dont la douleur peut changer au fil du temps permet la mise en place de stratégies de gestion de la douleur plus évoluées et plus efficaces sur le long terme.

Contacts auprès des médias

Pour tout complément d’information sur HPI, ou pour des demandes d’entretiens, veuillez contacter :

Nina.bass@edelman.com

Amy.barker@edelman.com

Pour tout complément sur Haleon, veuillez contacter :

gemma.x.thomas@haleon.com

Notes à l’intention des rédacteurs

À propos de l’étude Haleon Pain Index

Haleon Pain Index (HPI) est une étude sociale longitudinale propriétaire mondialement représentative menée par Edelman Data x Intelligence (DXI). Cette étude vise à permettre de s’exprimer aux individus qui souffrent ainsi qu’à évaluer le statut en pleine évolution de la douleur. Elle saisit l’impact perçu de la douleur sur le quotidien des individus, leur santé, leurs sentiments, leurs émotions, leurs motivations et leurs comportements, en mettant l’expérience humaine au centre. Pour sa cinquième édition, cette étude évalue les obstacles d’inclusion de la santé à un traitement efficace de la douleur. Les perceptions de plus de 18 000 répondants à travers 18 pays ont été recueillies dans le cadre de cette cinquième édition.

Les marchés ciblés par HPI 5 sont les suivants : Afrique du Sud, Allemagne, Arabie saoudite, Australie, Brésil, Canada, Chine, Colombie, Espagne, États-Unis, France, Inde, Italie, Malaisie, Mexique, Pologne, Royaume-Uni, Suède.

Les groupes d’âges sont répartis selon différentes générations :

  • La génération Z : les individus de 18 à 26 ans
  • La génération Y : les individus de 27 à 42 ans
  • La génération X : les individus de 43 à 58 ans
  • Les baby-boomers 1* : les individus de 59 à 66 ans
  • Les baby-boomers 2* : les individus de 67 à 77 ans
  • La génération silencieuse : les individus de 78 à 84 ans

1*Pour la première fois, Haleon Pain Index (HPI) recueille l’opinion d’experts, de généralistes, de pharmaciens et d’infirmiers, sur 4 marchés clés : l’Allemagne, l’Arabie saoudite, l’Australie et les États-Unis. Pour cette édition, nous avons rassemblé des insights auprès de plus de 600 experts (150 par marché*) dans le cadre d’une enquête en ligne personnalisée de 15 minutes, afin explorer leur vision de la douleur, leurs défis en tant que professionnels de santé et le rôle qu’ils peuvent jouer pour créer un changement positif.

2*Aux États-Unis, nos entretiens ont eu lieu avec des médecins et infirmiers, en Australie et en Arabie saoudite avec des médecins et pharmaciens, et en Allemagne avec des pharmaciens et des aide-pharmaciens.

À propos de Listen To Pain

#ListenToPain est une initiative mondiale de Haleon visant à permettre aux professionnels de santé de maximiser leur temps avec les patients et à les aider à mieux comprendre l’expérience de la douleur du patient, afin de prescrire au malade un programme de soins qui lui convient. Se basant sur Haleon Health Partner, une plateforme numérique dédiée pour les professionnels de santé, #ListenToPain inclut une série d’outils pratiques pour des interactions, évaluations et résultats améliorés. Ces outils et ressources pour les pharmaciens les aideront à mieux comprendre la douleur de leurs patients et à mieux gérer les conversations sur la gestion de la douleur.

Pour tout complément d’information et voir la gamme complète de ressources de #ListentoPain, rendez-vous sur www.haleonhealthpartner.com.

À propos de Haleon
Haleon (LSE / NYSE : HLN) est un leader mondial de la santé des consommateurs, ayant pour objectif d’offrir une meilleure santé au quotidien à l’humanité. Le portefeuille de produits de Haleon couvre cinq catégories majeures, à savoir la santé orale, le soulagement de la douleur, la santé respiratoire, la santé digestive ainsi que les sujets autres, les vitamines, les minéraux et les compléments alimentaires. Ses marques de longue date, comme Advil, Sensodyne, Panadol, Voltaren, Theraflu, Otrivin, Polident, parodontax et Centrum, se basent sur une science éprouvée, l’innovation et une compréhension humaine approfondie.
Pour tout complément d’information, veuillez consulter le site www.haleon.com.

___________________________________________________

1 Haleon. Pain Index. 2023. Données au dossier.
2 Haleon Pain Index était autrefois dénommé Global Pain Index.
3 Russell, D, et al., 1978. Developing a measure of loneliness. Journal of Personality Assessment, 42, 290-294. Disponible à l’adresse : https://fetzer.org/sites/default/files/images/stories/pdf/selfmeasures/Self_Measures_for_Loneliness_and_Interpersonal_Problems_UCLA_LONELINESS.pdf. [18 septembre 2023 ].
4 Organisation mondiale de la santé (OMS). N.d. Social Isolation and Loneliness. Disponible à l’adresse : https://www.who.int/teams/social-determinants-of-health/demographic-change-and-healthy-ageing/social-isolation-and-loneliness [18 septembre 2023].
5 Centers for Disease Control and Prevention. 2023. Health Risks of Social Isolation and Loneliness. Disponible à l’adresse : https://www.cdc.gov/emotional-wellbeing/social-connectedness/loneliness.htm#:~:text=Social%20isolation%20and%20loneliness%20have,linked%20to%20increased%20risk%20for%3A&text=Heart%20disease%20and%20stroke.,Type%202%20diabetes. [18 septembre 2023].

GlobeNewswire Distribution ID 8930759

RECENT POST
Advertisment